• Ptit Bunny

Petite frayeur



Il m’est arrivé une de ces aventures ! Je vous explique : maman était en train de préparer le petit déjeuner et je jouais avec mes petites voitures. Tout à coup, je ne sais pas ce que j’ai fait, j’ai glissé et je me suis cogné contre le coin du radiateur. J’ai crié, maman est arrivée, et j’ai vu des petites gouttes rouges tomber par terre. Je m’étais ouvert le front et ça saignait très fort. Maman m’a pris dans ses bras, m’a installé dans le fauteuil et est partie chercher une compresse. En même temps, j’entendais qu’elle appelait le docteur. Mon petit frère me regardait et me demandait si j’avais mal. Et oui, j’avais très mal ! Alors maman a dit : « Mes trésors, on doit filer chez le docteur ».


Dix minutes plus tard, on était chez lui. « Salut Ptit Bunny, viens t’allonger ici, on va regarder la plaie et te soigner ». J’ai entendu qu’il disait à maman « on va mettre quelques fils ». J’ai vu du coin de l’œil que maman s’accroupissait. Et je savais que c’est parce qu’elle est très sensible. Un jour, on lui a fait une prise de sang et quand elle s’est levée, elle a dû se rasseoir tout de suite, parce qu’elle a failli s’évanouir. J’ai vu que mon petit frère venait s’asseoir près d’elle. Elle me tenait la main et elle m’a dit « Ptit Bunny la piqûre cela va faire un peu mal. Mais après, tu ne sentiras plus rien. Serre ma main aussi fort que tu en as besoin ».


Le docteur a nettoyé mon front avec un produit qui ne sentait pas très bon, et puis j’ai senti que ça pinçait, et je n’ai pas pu m’empêcher de dire «aïe aïe aïe». Je sentais les larmes venir dans mes yeux, et je serrais la main de maman de toutes mes forces. Maman m’a dit « Tu te souviens de l’histoire des schtroumpfs avec la potion magique qu’on a lue hier ? On va inventer la nôtre ». Et maman m’a raconté une nouvelle histoire. Notre docteur devait bien s’amuser en réparant ma blessure ! Puis il a dit « Voilà Ptit Bunny, j’ai recousu la plaie, et je t’ai mis un pansement. Dans quelques jours, il faudra revenir me voir pour enlever les fils ».

Notre docteur est vraiment très gentil. Quand on a de la température ou que l’on a mal au ventre, il est toujours là pour rassurer maman.


Sur le chemin vers la maison, maman s’est arrêtée à la boulangerie pour acheter des croissants. Et elle a dit : « Ptit Bunny, je te félicite, tu as été très courageux. Et toi Lapinou, je te félicite aussi, tu as été patient et très sage. Rentrons vite à la maison prendre un bon petit déjeuner. Je vous adore mes trésors ».



40 vues

Posts récents

Voir tout