top of page
  • Ptit Bunny

La grippe





Les amis, il faut que je vous raconte : on a eu la grippe, tous les trois en même temps !


Ça a commencé avec mon petit frère. Il pleurnichait beaucoup, et ses joues étaient toute rouges. Alors maman a pris sa température : il avait 39. Je l’ai entendue téléphoner à papy et lui expliquer. Puis elle a donné du sirop à Lapinou et l’a installé dans le fauteuil avec sa couverture préférée. Moi pendant ce temps je faisais un puzzle en attendant le goûter.


Le soir, au moment de mettre mon pyjama, j’avais vraiment très froid. Maman l’a remarqué et m’a dit « Ptit Bunny, tu frissonnes. Viens près de moi que je prenne ta température. Et devinez quoi : j’avais 39 moi aussi !


Alors maman a appelé le médecin et le lendemain matin il est passé à la maison. Il nous a auscultés et maman nous a félicités parce qu'on a été très raisonnables. C’est vrai que je n’aime pas quand il met le bâtonnet sur la langue pour regarder dans la gorge, ça me donne un peu envie de vomir. Mais j’ai été courageux car je voulais montrer l’exemple à Lapinou.


Après avoir écouté notre respiration et vérifié nos oreilles, le médecin a dit à maman que nous avions certainement la grippe. Il a écrit le nom des médicaments à prendre sur un petit papier qui s’appelle une ordonnance, et il a dit que nous devions rester bien au chaud.


Je n’aime pas être malade, par contre, j’adore quand maman nous installe dans le fauteuil avec nos oreillers et des couvertures toute douces. Et en plus, on a le droit de regarder des dessins animés plus longtemps que d’habitude.


Le lendemain, quand je me suis levé, il y avait un oreiller en plus dans le canapé, et une tasse de thé sur la table du salon : c’était au tour de maman d’avoir de la fièvre ! Nous étions malades tous les 3 en même temps. Alors pour la réconforter, je lui ai apporté mon doudou. On s’est installés confortablement dans nos petits nids douillets, et maman a allumé la télé.

C’est vrai, on avait de la fièvre et je n’aimais pas le goût du sirop (je préfère celui qui goûte la fraise), mais qu’est-ce que c’était gai d’être blottis tous les trois dans le canapé.


Après quelques jours, mon petit frère et moi étions guéris, on était plein d’énergie ! C’était sûrement grâce aux vitamines des jus d’orange et de la bonne soupe que maman nous avait préparée. Mais je voyais bien qu’elle était encore fatiguée. Alors je lui ai dit de se reposer et de m’appeler si elle avait besoin de quelque chose.

Elle a souri et elle a dit ‘Merci mon Ptit Bunny’ !



31 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page